lesCouleursDuTemps



A Sais tu le ciel n’est jamais bleu

Il faut des années pour s’en apercevoir

Toutes le couleurs sont belles se dira le peintre

Qui passe sa vie à les amener l’une vers l’autre

Sur le chemin de la lumière

Yvon le Men

 

 

J’arrive de ma lointaine Bretagne

O ma barque belle

Parmi les bleuets et les dauphins

Les brumes y sont plus roses

Que les toits de l’Espagne…

Xavier Grall (extrait de Solo, Ed. Calligrammes Quimper)

 

C’est l’heure pleine du mystère des choses

Mais aussi de la transparence à soi même

Bretagne entière n’est plus qu’un seul poème

Avec ses bleus, ses verts, ses jaunes et ses roses…

André Laude (Elégie pascale pour Xavier Grall)

 

Et que vienne la verte légende

Par laquelle les enfants auront à croire

Que la geste quotidienne

Bâtit tout de même un avenir

Glenmor (Les Emblaves et la moisson, Ed. Stern Ha Lugern )

 

Il pleut

Quel été !

Dieu quel été !

Aura t-on jamais vu ce sacré vieux soleil

Bouder aussi obstinément la saison que l’on dit belle ?

Quel été ! Il pleut !

Il pleut à seaux, il pleut des hallebardes !

Et, pourtant, Si la Bretagne déborde de mélancolie,

Il y a quelque plaisir A partir à sa rencontre.

Son ciel bouge, ses mers chantent.

Arrêtez vous, tendez l’oreille,

Ecoutez le bruit de l’eau,

C’est un rire qui va entre la route et le talus,

Un rire qui roule entre la pierre et l’herbe,

Un rire qui vagabonde jusqu’à la mer,

Un rire comme un soleil…

Xavier Grall (Les vents m’ont dit, Ed. Le Cerf)

 

Il y a un moment pour tout,

Un temps pour toute chose sous le ciel…

Un temps pour se lamenter, un temps pour danser…

Un temps pour chercher et un temps pour perdre…

L’Ecclésiaste 3 1-6

 

La mer est bleue pour tout le monde,

Pour les peaux brunes, les peaux blondes,

Quand l’hommes s’y baigne en passant,

Il y a des gouttes de sang.

Extrait de Couleurs et Colères du Temps (Guy Béart, Ed. Seghers)

 

Ne dites pas : les temps sont durs

Vous êtes les temps

Soyez bons

Et les temps seront bons

St – Augustin

 

…Temps futurs, vision sublime !

Les peuples sont hors de l’abîme,

Le désert morne est traversée.

Après les sables, la pelouse, …

Victor Hugo (Lux)

 

Dans le manège du mensonge

Le cheval rouge de ton sourire

Tourne

Et je suis là debout planté

Avec le triste fouet de la réalité

Et je n’ai rien à dire

Ton sourire est aussi vrai

Que mes quatre vérités

Jacques Prévert, Le cheval rouge

Les Couleurs du Temps

Le Débarcadère

29253 Ile de Batz

02 98 61 75 75

Pour nous envoyer un email, veuillez utiliser le formulaire de contact en cliquant ici.

Identification